Les Calanques de Cassis en kayak

by Alice
Les calanques de Marseille en kayak

Les Calanques de Cassis sont en réalité le Parc National des Calanques, un site protégé et dont l’accès est strictement réglementé, en raison de la fréquentation et des risques d’incendies. Depuis cette année, il est obligatoire de réserver afin d’avoir accès à la Calanque de Sugiton et des Pierres Tombées pendant la haute saison. On peut accéder au Parc National en voiture, à pieds, ou par voie maritime (uniquement par embarcations privées ou en kayak/paddle).

Après avoir visité Cassis lors de notre premier été sur la côte d’Azur, cette année nous avons décidé d’explorer les Calanques de Cassis / Marseille en kayak. Comme nous ne connaissions pas du tout l’endroit, nous avons préféré réserver une balade guidée en kayak de mer depuis Cassis, qui nous permettait de partir de Port Miou, en passant par la calanque de Port Pin pour enfin faire une escale baignade de 35min à En Vau. Il existe des randonnées à la journée, mais avec un enfant en bas âge qui ne pouvait pas venir avec nous (les participants doivent tous savoir nager) et était donc gardé à la maison, nous avons préféré opter pour une balade plus courte.

Sortie kayak dans les Calanques

Après avoir écumé les prestataires de locations de kayak à Cassis puis de sorties guidées, j’ai choisi de réserver une balade avec Destination calanques. La réservation est simple et le site très clair, je n’ai eu aucun problème et j’ai particulièrement apprécié le mail de confirmation récapitulatif, exhaustif et bourré d’informations importantes pour que la sortie se passe bien. Manque de bol j’ai été contactée par téléphone et notre réservation a dû être décalée, mais on nous proposait aussi un surclassement – qui ne nous arrangeait pas donc nous avons booké pour le jour suivant sans souci.

L’arrivée en voiture à Cassis

Contre toute attente, nous n’avons eu aucun embouteillage sur le trajet (ni à l’aller ni au retour), toutefois comme le prévenait le mail récapitulatif, il est quasiment impossible de se garer à Cassis… Comme nous avions beaucoup d’avance nous avons tenté de trouver une place à proximité de notre lieu de départ plutôt que de nous garer au parking des Gorguettes et ensuite prendre la navette. C’est une option intéressante qu’on aurait choisie en plan B, mais heureusement nous avons pu nous garer au parking privé de la Presqu’île. Le tarif est de 10€ la journée (4€ pour une moto), en espèces. Une fois garés nous avons largement eu le temps de nous enduire de crème solaire avant de rejoindre le point de rendez-vous à 10 minutes de marche.

Parc National des Calanques fermé…

À notre arrivée sur Cassis, un panneau nous effraie un peu : “Parc National des Calanques fermé aujourd’hui, accès interdit”, le fait que nous n’ayons pas été contactés par le prestataire de la sortie en kayak nous fait toutefois penser que la balade n’est pas annulée. Et en effet, lorsque le Parc est fermé il est malgré tout possible de naviguer. Par contre, il est interdit d’accoster sur les plages ou de grimper sur les rochers. Pas de problème donc pour notre balade… hormis le vent : raison de la fermeture du parc. Nous avons payé 84€ au total pour 2 personnes.

 

Départ de la balade en kayak dans les Calanques

Une fois arrivés au point de rendez-vous au bout de l’avenue des Calanques, où se trouvent des toilettes publiques et un snack (fermé ce jour, sûrement car l’accès aux Calanques était interdit) nous avons attendu le reste de notre groupe puis récupéré un grand wet bag, nos gilets de sauvetage et nos pagaies, avant de descendre un petit passage caillouteux pour arriver à Port-Miou. C’est dans ce “port meilleur” car protégé du vent, que nous mettons les kayaks à l’eau et démarrons notre balade avec guide.

Calanques de Port-Miou, Port Pin et En-Vau

Sans surprise, nous sommes happés par la splendeur des Calanques dès les premières minutes de notre balade, qui durera 3h. Ces trois calanques sont magnifiques, la roche est incroyable, l’histoire qu’elles renferment intrigante, et on comprend à la fois la popularité du lieu et l’urgence de le protéger du tourisme de masse ou, au moins, du tourisme irresponsable. L’eau est translucide, du bleu/vert foncé à un turquoise intense. Les deux petites parties de traversée non protégées du vent, où le kayak est malmené par des vagues et où on se prend l’écume et le vent en pleine face pendant une dizaine de minutes (mais rien de méchant quand on a l’habitude de pagayer dans la rade de Toulon en plein hiver) sont vite oubliées !

Nous avons fait une brève halte au fond de la Calanque de Port Pin et personnellement je n’aurais pas refusé de m’y attarder plus longuement. Elle était quasi vide (4 autres personnes au maximum lorsque notre groupe y était !), magnifique avec une eau translucide, et incroyablement paisible. Mais je pense que la popularité d’En-Vau fait qu’il est plus “vendeur” d’y faire une halte baignade.

Escale baignade dans la Calanque d’En-Vau

“Vous avez de la chance que le Parc soit fermé, normalement ici il y a 400 personnes” : le ton est donné. En-Vau la magnifique est loin d’autre aussi paisible que Port Pin, et de nombreux visiteurs sont dans l’illégalité en étant sur la plage, sur les rochers dont ils sautent, et certains même en bateaux à moteur (sans permis) à l’intérieur de la zone délimitée – et pourtant nous découvrons En Vau en plein été avec une fréquentation 10 fois inférieure à la normale. Clairement, nous avons vraiment eu beaucoup de chance, je pense que l’expérience n’aurait pas été aussi belle si la plage et les eaux étaient peuplées de centaines de personnes. Evidemment le lieu est incroyable et il n’a jamais été aussi facile d’entrer dans l’eau, elle est à 27°. Comme il est interdit d’accoster, nous nageons autour de nos kayaks pour nous rafraîchir, en tentant d’imprimer cet endroit magnifique dans notre mémoire et en rêvant à l’avoir pour nous tous seuls.

Fin de la balade en kayak dans les Calanques : retour à Port-Miou

Le retour est plus rapide malgré nos corps fatigués et un vent à peine plus coopératif. Nous buvons chaque seconde de beauté que les Calanques nous offrent par cette chaude journée de mois d’août. Ne faites pas la même erreur que nous : prenez assez d’eau (1.5L) et remettez de la crème solaire après la baignade ! Nous débarquons à Port-Miou mais l’effort n’est pas terminé, il faut encore remonter les kayaks au point de rendez-vous…  Prévoyez aussi de quoi grignoter après la balade, nous étions affamés !

Informations utiles pour une balade en kayak dans les Calanques

Vérifier la météo et prévoir :

  • Chapeu, lunettes de soleil, crème solaire, maillot de bain
  • Chaussures d’eau ou chaussures pouvant aller à l’eau et de préférence fermées (plutôt des baskets que des claquettes)
  • 1.5L d’eau et de quoi grignoter (rien qui ne puisse fondre)
  • Un étui étanche pour votre téléphone si vous voulez l’utiliser pour faire des photos
  • Une gopro ou une action cam étanche si vous avez : on a été un peu déçu de n’avoir que mon téléphone pour faire des photos avec beaucoup de précautions…
  • Un masque ou des lunettes de piscine, éventuellement un tuba, pour le moment baignade

 

Les calanques de Cassis en kayak Pinterest

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More