Découverte de la ville de Saint-Malo


EN FRANCAIS, Europe, France / Wednesday, August 1st, 2018

J’ai de beaux souvenirs de ma première rencontre avec la ville de Saint-Malo lorsque j’étais enfant. J’avais été totalement enchantée par cette ville fortifiée, ce repaire de pirates plein de recoins où se cacher entre deux édifices en pierre. Je me rappelle de l’odeur de la mer, et de la vue incroyable depuis les remparts de la ville. Faire une baldade à Saint-Malo était donc un passage obligé et le commencement de notre road trip en Bretagne, la première ville que nous traversions après Rouen. Nous avons garé le van sur un parking à 2 minutes à pieds de la plage, pour quelques jours de farniente sur le sable et de visite de la vieille ville de St Malo. En une journée vous pourrez faire un bon petit tour, mais quelques jours en plus seront les bienvenus si vous avez vraiment envie de faire tout ce qu’il y a à faire à Saint Malo et de profiter de la plage.

Read this post in English

Saint-Malo : une Histoire fascinante (en 2 min)

Histoire antique et médiévale

La fondation de la ville de Saint-Malo remonte au 1er siècle av. J.-C. lorsque des Gaulois eurent besoin de protéger l’estuaire du fleuve Rance. Au 4ème siècle, la ville fait partie de la côte saxonne et comprend un fort pour prévenir les raids et les invasions. Deux siècles plus tard, les moines irlandais Aaron et Brendan y établissent un monastère. La ville tire ensuite son nom d’un moine gallois – Saint-Malo (ou Saint Maclou) ayant fuit la “Grande-Bretagne”.

La ville de Saint-Malo, en Bretagne

La République indépendante de Saint-Malo

Tout le monde sait que les Bretons sont un peuple fier et rebelle. Mais les Malouins allèrent encore plus loin lorsqu’à la fin du 16ème siècle ils déclarèrent Saint-Malo une république indépendante de la France, et de la Bretagne – pour des raisons économiques et religieuses. Cet état pris fin 4 ans et de lourdes négociations plus tard.

Corsaires et pirates

La ville de Saint-Malo est bien connue pour être une ville de corsaires et de pirates, ces derniers forçant les navires ennemis à leur payer un tribut et à leur “fournir” des richesses (ahem). Aux 17ème et 18ème siècle, ils ont un passe-droit du roi en échange d’un pourcentage de leur profit – pas folle, la guêpe !

La ville de pirates et de corsaires Saint-Malo Un bateau pirate historique dans le port de Saint-Malo

Les grandes figures de Saint-Malo

Jacques Cartier, qui aurait découvert le Canada, était originaire de et naviguait depuis Saint-Malo. Idem pour Louis-Antoine de Bougainville, qui a découvert les Îles Malouines, nommées d’après sa ville natale. Sans oublier bien sûr le précurseur du romantisme en littérature Chateaubriand, né à Saint-Malo et très représenté dans les guides et indications – notamment parce qu’il a décrit son enfance et sa jeunesse dans la ville dans ses Mémoires d’Outre-tombe.

Deuxième Guerre Mondiale

Saint-Malo a été bombardée et presque entièrement détruite par les Alliés (les Américains et les Britanniques – oups). Ces derniers pensaient à tort que la ville fortifiée était une grosse base allemande. En réalité, seulement quelques dizaines de nazis se trouvaient à l’intérieur de la ville en compagnie des habitants qui n’ont pas été évacués, le reste des troupes ayant pris position à l’extérieur de la ville. Les murs, le château et la cathédrale ont fait partie des éléments détruits de la ville (environ 80% de St-Malo).
Vous ne verrez pourtant pas la différence, la ville ayant été complètement reconstruite pierre par pierre au plus proche de l’originale, entre 1948 et 1960.

Saint-Malo reconstruite après la seconde guerre mondiale

À voir à Saint-Malo

La vue depuis les 2km de remparts

Comme Saint-Malo est une ville fortifiée, se balader sur les remparts de la ville est une des choses les plus sympas à faire. Les remparts ont été construits en premier lieu entre le 12ème et le 14ème siècle, avant d’être restaurés par Vauban à la fin du 17ème, bombardés pendant la 2ème guerre mondiales, et retapés entre 1948 et 1960, vous marchez donc sur une bonne dose d’Histoire.

Autre bon point : la vue y est fantastique. De là-haut, vous pouvez voir les façades en granite des maisons, les chouettes bateaux du port, la mer et les belles plages dorées qui s’étendent loin.

Vous pouvez commencer en prenant les escaliers menant aux remparts juste derrière la Porte Saint-Vincent (du côté du port) histoire de voir les maisons historiques et hors de prix. Une fois au bastion Saint-Philippe, régalez-vous de la vue de la mer et de la côte d’Emeraude. Trouvez ensuite les plages Bon Secours et du Môle sur le chemin pour aller à la tour Bidouane. Prenez ensuite un instant pour apprécier le spectacle offert par les deux îles de Saint-Malo : le Grand Bé et le Petit Bé, et depuis le côté nord le Fort National – tous trois accessibles seulement à marée basse.

Vue du port de Saint-Malo depuis les remparts Vue sur les jolies maisons de Saint-Malo aux façades de granite Vue de Saint-Malo et du port depuis les remparts

La vieille ville de Saint-Malo

Après avoir eu un panorama de Saint-Malo depuis les remparts et pris le soleil (et sûrement le vent, n’oubliez pas de prendre de quoi vous couvrir !), une petite balade dans la vieille ville s’impose. Si comme moi vous appréciez de vous promener sur de vieux pavés dans des petites rues gorgées de légendes, de secrets et d’histoire, cela ne pourra que vous plaire. Le centre ville historique est un véritable labyrinthe de petites rues qui montent et qui descendent, majoritairement piétonnes.

Les rues de la vieille ville de Saint-Malo depuis la Porte Saint-Vincent

 

À faire à Saint-Malo

Boire un verre dans la vieille ville de St Malo

Le centre ville ne manque pas de magasins et d’endroits où se rafraîchir ou manger un bout. Si les petites rues sont trop fréquentées à votre goût (comme c’est souvent le cas en juillet et en août) et que vous voulez vous arrêter pour un moment, on vous recommande vivement de faire une halte au 3 rue Sainte-Barbe. Ici se trouve le Café du coin d’en bas de la rue du bout de la ville d’en face du port, une institution et une véritable surprise.

La pancarte du Café du bout... à Saint Malo

Choisissez votre siège avec considération. Vous êtes plutôt banc, balançoire au comptoir (c’est ce qu’on a choisi) ou petit coin romantique ? Une fois assis, laissez vos yeux parcourir les murs et le plafond, recouverts de plages de rues rétro, de vieux posters, de vieilles poupées et d’objets complètements kitsch. Si vous choisissez d’y aller pour l’apéro, prenez un petit kir breton !

Un bar kitsch et rétro à Saint-Malo Les balançoires au comptoir du Café du bout... à Saint Malo Alice à travers la vitre du Café du bout... à St Malo

Faire du shopping dans le centre ville de Saint-Malo

Si vous êtes plutôt shopping, Saint-Malo aura sûrement de quoi vous satisfaire ! N’hésitez pas à vous arrêter dans certains des magasins « touristiques » ou vous trouverez tout ce que vous cherchez de plus breton. Nous avons trouvé dans l’une de ces boutiques deux t-shirts vraiment chouettes de la marque bretonne et responsable Stered. Leurs vêtements sont fabriqués dans des usines certifiées OEKO-TEX en Bretagne et au Portugal.

Faire la crêpe (héhé) sur les plages dorées

Quand j’ai écris plus haut que nous étions garés à côté de la plage, ce n’était pas une blague. Deux petites minutes de marche nous suffisaient pour nous retrouver sur la plage de Mihinic, excentrée mais aussi moins fréquentée, entourée de rochers et aux couchers de soleil mémorables.

Plage du Mihinic à Saint-Malo

La plage de Mihinic entourée par les rochers à Saint-Malo Alice walking down the Plage de Mihinic in St Malo at sundown Coucher de soleil sur la plage du Mihinic à Saint Malo

Les autres plages valent le détour : la plage du Môle (petite et la plus au sud), la plage de Bon Secours (accessible depuis le côté nord du bastion de la Hollande, avec une piscine d’eau salée pour les marées basses), les plages du Grand Bé, du Petit Bé et du Fort National (attention aux marées !), la plage de l’Éventail (une plage rocailleuse que Chateaubriand appréciait tout particulièrement), et la Grande Plage (la plage de sable principale, s’étendant loin au-delà des murs de la ville).

Belle plage pas trop fréquentée en-dehors de Saint Malo

 

Faire un tour au Mont Saint-Michel, à Dinard ou à Dinan

Si vous avez plusieurs jours à Saint-Malo, pourquoi ne pas en profiter pour faire un tour dans une des villes du coin à ne pas manquer ? Juste en face de St-Malo, Dinard est une chouette petite ville à voir (que nous avons manqué…).

Un peu plus loin en voiture, on vous conseille de tout coeur l’impressionnant Mont Saint-Michel et la ville médiévale de Dinan.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.