Que faire en voyage à Québec ? [guide vegan]


EN FRANCAIS, Le Québec / Thursday, April 19th, 2018

Nous sommes partis de Paris à la mi-mars pour aller faire un tour au Québec, au Canada. Nous avons passé l’essentiel de notre temps à Montréal, où vit mon frère, mais nous avons également passé quelques jours dans la ville de Québec. La très belle capitale de la province – facilement accessible de Montréal en bus – offre de nombreuses possibilités, même à cette époque de l’année. La température a oscillé entre quelques degrés en-dessous de 0°C à quelques degrés au-dessus, le tout accompagné d’un beau ciel bleu et de son soleil ! Tant que vous portez une bonne veste, un bonnet, de bonnes chaussures, et que tout est bien fermé, tout ira bien !

Read this post in English

Comment se rendre à Québec ?

Bus de Montréal à Québec : Orléans Express

Lorsque nous avons décidé d’aller à Québec depuis Montréal, on a d’abord hésité entre le train et le bus. Le train est généralement plus confortable, et le bus moins cher. Mais mon frère nous a fortement conseillé de prendre le bus Orléans Express – nous disant qu’il était plus rapide, moins cher, et tout aussi confortable. Comme il a déjà fait la route plusieurs fois, on s’est dit qu’on allait lui faire confiance !

Nous avons pris l’Orléans Express au terminal de bus de Montréal situé au 1717 rue de Berri. Nous avons pris le métro jusqu’à la station Berry UQAM, et de là tout est indiqué, donc pas d’inquiétude. La gare de bus en elle-même est plutôt sympa : il y a un café, une supérette, des toilettes et des écrans indiquant la destination des bus et leur heure de départ. Nous avons acheté un petit-déjeuner et fait la queue pour notre bus Orléans Express direction Québec. Une fois le conducteur arrivé, il a scanné nos tickets, pris nos bagages, et nous a souhaité bon voyage avec un grand sourire.

Les bus Orléans Express à Québec

Le bus était génial. Il était très propre, avec des sacs plastiques accrochés à chaque rang pour jeter ses déchets. Il y avait des prises USB et des prises électriques (n’oubliez pas l’adaptateur si vous venez de l’étranger) ainsi que le wifi gratuit. Avec le wifi vous avez aussi droit à des magazines en ligne gratuits qui sont mis à votre disposition pour le voyage.

La route jusqu’à Québec s’est très bien déroulée, révélant des paysages à couper le souffle. Comme vous le lirez un peu plus tard, Québec a ce “truc” de “magie de l’hiver”, et peut-être que cette impression à pris sa source pour moi sur cette route. Il y avait beaucoup de neige – à perte de vue – beaucoup d’endroits où j’aurais adoré m’arrêter pour les explorer – où je me suis demandé ce que ça ferait de vivre là – des petites rivières avec des gros morceaux de glace à la surface… ce fut somme toute pour moi une sorte de voyage dans le voyage !
Du coup entre le paysage et le wifi gratuit, les 3h de bus sont passées très rapidement et nous n’avons pas vu le temps passer ! En plus, nous sommes arrivés avec de l’avance à Québec. Parfait, non ?

Le royaume de l'hiver qu'est la route entre Montréal et Québec avec toute sa neige, vu de la vitre du bus Orléans Express

Une fois sortis du bus, faites en sorte d’avoir la monnaie exacte pour prendre le bus qui vous emmènera en ville. Un ticket coûte 3,50$*. Il n’y a pas de métro à Québec mais un bon réseau de bus, avec évidemment un arrêt juste à côté de la gare.

Et de Québec à Montréal ?

Le retour de Québec à Montréal en bus avec Orléans Express s’est déroulé aussi bien que l’aller, malgré le fait que le bus soit cette fois-ci complet. Ça ne nous a posé aucun problème et tout était aussi bien qu’à l’aller.

À y réfléchir, avec tous les trajets de longue distance en bus que nous avons fait aux États-Unis et en Europe, on peut tranquillement affirmer que les conducteurs de bus lors de notre aller-retour Montréal-Québec étaient les plus agréables !

Simone en train de montrer dans le bus Orléans Express pour aller de Montréal à Québec
• Distance entre Montréal et Québec : environ 230 km.
• Combien de temps pour faire le trajet ? Environ +/- 3 heures.
• Comment on fait ? Prendre le bus au terminal de bus de Montréal en prenant le métro jusqu’à Berry UQAM et suivre les indications jusqu’à la gare. Se rendre au terminal de bus de Québec (450 rue de la Gare du Palais) en prenant le bus jusqu’à l’arrêt “Gare du Palais“.
• Combien ça coûte ? À partir de 50$ pour un billet aller-retour Montréal-Québec en s’y prenant à l’avance. Nous avons eu la chance d’être invités par Orléans Express qui nous a fourni des billets pour ce trajet.
• Bon à savoir : Des toilettes se trouvent dans les bus, avec une solution hydroalcoolique à disposition. Vous trouverez à la gare de Montréal comme celle de Québec des consignes à bagages (casiers). Nous n’avons pas vérifié le prix à Montréal, mais il vous en coûtera 4$ à Québec pour laisser vos affaires dans un casier pour la journée – vous devrez les récupérer avec la fermeture de la gare.

Merci à Orléans Express de nous avoir fourni des billets pour ce trajet !

*tous les prix sont exprimés en dollars canadiens.

Que visiter à Québec

Il y a plein de choses à faire et à voir à Québec, même à la fin du mois de mars, à mi-saison. Nous n’avons pas eu le temps de tout faire – surtout que tout n’était pas ouvert à cette période de l’année en semaine, mais voilà ce que vous ne devez absolument pas manquer !

L’observatoire de la Capitale de Québec

Prenez l’ascenseur pour le 31ème étage et admirez l’incroyable vue à 360° (la plus haute de la ville !). À la fin du mois de mars, Québec possède encore sa magie de l’hiver – la beauté de cette vue m’a franchement coupé le souffle. C’était une excellente idée que de commencer notre exploration de Québec par l’Observatoire de la Capitale !

Horizons - l'entrée de l'expérience à 360 degrés experience à l'Observatoire de la Capitale de Québec Vue des buildings de Québec depuis l'Observatoire Vue du Château Frontenac depuis le panorama de l'Observatoire de la Capitale de Québec

Vous allez avoir beaucoup de mal à ne pas rester collés aux vitres, mais l’Observatoire propose également des panneaux informatifs avec plein de choses intéressantes sur la ville et la région. Essayez de tourner le dos à la vue de temps en temps pour en apprendre un peu plus !

La devise de Québec à l'Observatoire Simone en train de prendre des photos d'une des baies vitrées à l'Observatoire de la Capitale (Québec) Magnifique vue enneigée de la rivière Saint-Laurent à Québec depuis l'Observatoire de la Capitale

Les deux expériences immersives (vous allez les traverser lors de votre visite) offertes par l’Observatoire sont extrêmement bien faites. La dimension d’immersion – opérée grâce à une sélection minutieuse d’images et de sons – fonctionne très bien, et vous vous retrouverez plongés dans un lieu sans âge et sans limites.
Dites-nous laquelle vous aurez préféré !

J’ai aussi tout particulièrement apprécié les écrans interactifs, qui offrent des informations claires sur les différents bâtiments ou lieux de la ville et leur histoire.

• Où ? Bâtiment Marie-Guyart, 1037 De La Chevrotière
• Comment ? Si vous prenez le bus, descendez à l’arrêt “Colline Parlementaire“. Les horaires et jours d’ouverture dépendent de la saison, vérifiez directement sur le site Internet.
• Combien ça coûte ? Gratuit pour les moins de 12 ans, 11.50$ pour les étudiants et les personnes de plus de 65ans, 14.75$ pour les adultes.

Merci à QuebecRegion de nous avoir invités pour cette expérience que nous avons tous les deux adorée !

• Ça pourrait vous plaire : Ciel – un restaurant / bar rotatif permettant une vue à 360°.

Le Vieux-Québec

Québec est l’une des plus vieilles villes de la région du Québec, on était donc plutôt excité à l’idée de visiter la partie la plus connue et la plus jolie de la ville : le Vieux-Québec. Vous avez sûrement déjà vu des profils Instagram remplis de photos un peu magiques du quartier Petit Champlain et du Château Frontenac qui vont parfaitement bien avec l’atmosphère de “magie de l’hiver”. Nous avons passé un bon moment dans le quartier du Vieux-Québec, mais ne vous attendez pas à ce que ce soit très grand – ce n’est probablement pas là que vous passerez tout votre temps. Mais vous ne pouvez absolument pas zapper ce quartier qui est vraiment agréable et où vous pourrez faire certaines des activités que nous avons préférées !

Vue générale du Vieux-Québec depuis le bas du quartier avec le Château Frontenac

Maisons du Vieux-Québec

Les rues du Vieux-Québec : le quartier Petit Champlain, la Place Royale…

Ces rues sont vraiment mignonnes, impossible de dire le contraire. On a l’impression d’avoir été catapulté dans un film de Noël ou sur le tournage de Charlie et la Chocolaterie tant c’est coloré ! Si vous souhaitez rentrer avec des souvenirs ou des cadeaux, c’est l’endroit parfait pour les acheter ! La plupart des magasins – si ce n’est tous – sont des boutiques touristiques.

Jolie plaque de la rue Cul-de Sac dans le Vieux-Québec

Une des rues très mignonnes du Vieux- Québec La rue qui va au funiculaire dans le quartier Petit Champlain du Vieux-Québec Tee-shirt souvenir de Québec

Sur la Place Royale – où Samuel de Champlain a construit la première habitation de la province de Québec en 1608 – vous trouverez la plus vieille église en pierre d’Amérique du Nord : Notre-Dame-des-Victoires. La construction a commencé en 1687 et fut achevée en 1723.

Place Royale dans le quartier du Vieux-Québec

Vous vous demandez pourquoi le quartier porte le nom de « Petit Champlain » ? C’est parce que Samuel de Champlain était l’explorateur et diplomate français qui a fondé la ville en 1608.

Une jolie rue du Vieux-Québec Une rue du joli quartier Petit Champlain dans le Vieux-Québec Très joli jardin couvert de neige à Petit Champlain dans le Vieux-Québec

Le funiculaire de Québec

Une fois les petites rues du Petit Champlain – pratiquement sorties de cartes postales historiques – explorées à fond, il vous faudra aller plus haut pour voir la suite de ce que le Vieux-Québec a à offrir.

Deux options s’offrent alors à vous : soit prendre le funiculare, soit L’Escalier « casse-cou » (construit en 1635 et très raide, d’où son nom). Nous avons fait les deux et on vous recommande quand même le funiculaire si vous voulez avoir l’impression de vous envoler et voir le quartier devenir de plus en plus petit sous vos pieds ou bien si vous souhaitez vous épargner les escaliers parce que vous avez mal aux jambes.

La maison par laquelle on entre pour prendre le funiculaire dans le Vieux-Québec

Vue du bas du Vieux-Québec depuis l'intérieur du funiculaire

• Où ? Il vous faudra entrer dans la Maison Louis Jolliet (un marchand, cartographe et hydrographe ayant découvert la rivière Mississippi), 16 rue Petit-Champlain
• Comment ? En vous baladant dans le Petit Champlain. Vous ne pourrez pas la rater !
• Combien ça coûte ? C’est gratuit pour les enfants de moins de 117cm, et pour les personnes en fauteuil roulant entre le 1er mai et le 31 octobre (le reste de l’année l’accès fauteuil roulant est fermé), 3$ pour les autres.
• Quand ? Les heures de fonctionnement dépendent de la saison, donc jetez un œil au site avant d’y aller ! Sinon le moment parfait : quand vous êtes fatigués ou si vous avez la flemme !

Merci à QuebecRegion de nous avoir offert cette expérience et d’avoir sauvé mes jambes !

• Sinon : prenez les escaliers.

Descendre en luge la Glissade Au 1884

J’avais tellement envie de faire ça !! Impossible de ne pas descendre le Toboggan Au 1884 lors de notre passage à Québec !
En gros, la Glissade du 1884 un grand “toboggan” sur la place devant le Château Frontenac, que vous pouvez descendre sur une luge. Franchement, c’est pas génial ?! On peut être jusqu’à deux personnes (plus un petit enfant) sur la luge (c’est bien mieux d’être seul lorsque la neige a un peu fondu comme c’était le cas fin mars), et trois luges peuvent faire la compèt’ côte à côte. On doit traîner sa luge en haut du toboggan (mais ça fait partie du jeu !)

Le Toboggan centenaire dans le Vieux-Québec Alice en train de tirer sa luge au Toboggan Au 1884 dans le Vieux-Québec Simone en train de tirer les deux luges du Toboggan Au 1884 dans le Vieux-Québec

C’est mieux quand il y a beaucoup de neige, mais c’était quand même très amusant à la fin du mois de mars, alors qu’elle avait déjà un peu fondu. Le monsieur en charge de l’activité était très sympa et chaleureux, on a adoré discuter un peu avec lui. Le toboggan est là depuis 1884 – avant même que le Château soit érigé – et la descente peut aller relativement vite (jusqu’à to 70 km/h!) donc les sensations sont assurées !

• Où ? Sur la Dufferin Terrace, juste à côté du Château Frontenac.
• Comment ? Vous verrez tout de suite le toboggan si vous arrivez depuis le funiculaire ou les escaliers. Si vous venez par l’autre côté du Château, il vous suffit d’en faire le tour !
• Combien ça coûte ? 3$ pour une seule descente (ça vaut complètement la peine !!), 10$ pour 4 descentes. Le prix était réduit à 2,50$ la descente quand nous y étions parce que la neige n’était pas aussi bonne qu’en pleine saison, ce qui est un geste commercial très sympa !
• Quand ? Ça dépend de la météo, mais en général de la mi-décembre à la mi-mars. Le toboggan était encore en service lorsque nous y étions, le 21 mars ! Vérifiez sur leur page Facebook au cas où.
• Sinon : On a vu quelqu’un descendre une pente en ville sur un snowdeck (ou un snowskate, je ne suis pas une spécialiste…). Ça avait l’air assez cool !

Fairmont Le Château Frontenac

Petite question : pensez-vous que le Château était un château avant d’être un hôtel ?

L'Hôtel Fairmont le Château Frontenac dans le Vieux-Québec

FAUX ! (ne vous sentez pas seul.e.s si vous avez fait l’erreur, c’est aussi ce que je pensais)

Le Château Frontenac a toujours été un hôtel, mais a bien sûr été pensé pour ressembler à un château afin de satisfaire un tourisme de luxe. Ce n’est pas une mauvaise idée, si vous voulez mon avis. Il tient son nom du Comte de Frontenac (Louis de Buade), qui a débuté la construction de la Citadelle à la fin du 17ème siècle.

Vue du Château Frontenac dans les hauteurs du Vieux-Québec depuis le ferry

Petite anecdote : le Château est l’un des lieux de tournage du drama coréen Goblin: The Lonely and Great God. Avec Simone on se demandait pourquoi des jeunes Coréens se prenaient en photo en rigolant devant des portes lambda du Vieux-Québec. Eh bien il ne s’agissait tout simplement pas de portes lambda mais de lieux de tournage de leur drama préféré !

La rue St-Jean de la Porte Saint-Jean à la Place de l’Hôtel de ville

La rue Saint-Jean est une rue très longue, mais sa portion se trouvant entre la Porte Saint-Jean et la Place de l’Hôtel de ville est une rue commerçante très sympa, avec plein de petits magasin, de cafés et de bars.

Statue des muses sur la place se trouvant avant la Porte Saint-Jean La Porte Saint-Jean à Québec La rue Saint-Jean vue depuis la Porte Saint-Jean à Québec

Si vous aimez le bon – et parfois surprenant – thé, arrêtez-vous à DavidsTea (1049 rue Saint-Jean) et si vous cherchez des vêtements de sport/d’hiver à un prix raisonnable il y a quelques magasins spécialisés où vous pourriez trouver votre bonheur !

Petite rue adjacente à la rue Saint-Jean à Québec Partie de la rue Saint-Jean à Québec

La Source, le magasin d’électronique dont je vous parlerai un peu plus bas se situe juste après la Porte Saint-Jean (1000 rue Saint-Jean).

Une jolie maison proche de l'Hôtel de ville à Québec

 

La traversée Québec – Lévis avec Les Traversiers

Il était clair que nous n’aurions pas le temps d’explorer Lévis, mais nous tenions absolument à faire l’expérience de la traversée sur la rivière Saint-Laurent alors qu’elle était encore pleine de gros morceaux de glace flottant à sa surface. On avait l’impression d’être dans un vrai brise-glace, les sons de la glace se fracassant sur la coque étaient fascinants, et l’air glacé… revigorant !

vue du ferry de Québec à Lévis Un autre bateau sur la rivière Saint-Laurent entre Québec et Lévis Morceaux de glace dans la rivière Saint-Laurent depuis le bateau des Traversiers

Même si nous avons juste fait la traversée aller-retour, ça nous a vraiment plu et on a particulièrement pu apprécier la magnifique vue de Québec en fin de journée. C’était moins long que nous le pensions (environ 12min de traversée sur 1km de distance), et le trajet retour vers Québec avec le soleil bas dans le ciel et le Château se dressant fièrement sur la ville était à splendide.

Simone admirant la vue depuis le ferry des Traversiers ferry allant de Québec à Lévis Portrait d'Alice sur le ferry de Québec à Lévis Vue du Château Frontenac depuis le ferry quittant Lévis

Où ? Gare fluviale de Québec : 10 rue Des Traversiers. Gare fluvial de Lévis : 6001 rue Laurier.
Comment s’y rendre ? Si vous n’êtes pas déjà dans le Vieux-Québec et que vous prenez le bus, arrêtez-vous à l’arrêt “Gare Fluviale
Combien ça coûte ? Gratuit pour les moins de 5ans, entre 2.40$ et 3.60$ selon l’âge du passager ensuite. Il y a des espaces pour les vélos et les véhicules électriques traversent gratuitement. Vous pouvez vérifier tous les prix sur le site.
Quand ? Toute l’année. Environ toutes les 20 à 40 minutes. Vérifiez le planning complet sur le site.
• Sinon : Si vous souhaitez explorer Lévis sans prendre le ferry, deux ponts connectent les deux villes : le pont de Québec, et le Pierre Laporte.

La Chute-Montmorency en hiver

Le Parc de la Chute-Montmorency

Il était pour nous évident que nous irions voir la Chute-Montmorency (qui tient son nom de la rivière Montmorency) lors de notre séjour à Québec, nous ne nous sommes même pas posés la question ! Tout particulièrement parce que voir la Chute-Montmorency en hiver avait toutes les chances d’être un spectacle somptueux. Impossible de manquer cette vue. Comme ce n’est pas trop loin du centre ville (dans les 13km) et qu’un bus nous y emmenait sans avoir à faire de changement, nous n’avons eu qu’à nous asseoir et attendre d’arriver.

Une fois arrivés au dernier arrêt de bus de la ligne, nous nous sommes sentis un peu perdus. Il n’y avait pas de grand panneau avec écrit « COUCOU ! C’est ici la Chute ! Vous entrez dans le Parc de la Chute-Montmorency! » mais Simone a repéré un petit panneau qui nous disait qu’en gros nous prenions le sentier à nos risques et périls. Absolument pas inquiétant DU TOUT ! (Quelque chose me dit que ce n’était peut-être pas l’entrée principale…) Nous nous sommes donc déplacés avec précautions et quelques difficultés dans la neige, en essayant de faire au mieux pour ne pas glisser et nous casser quelque chose. L’endroit était quasi désert, ce qui était plutôt sympa. Nous avons empruntés des escaliers menant à un point de vue duquel nous pouvions voir la chute de plus près.

La tyrolienne à la Chute Montmorency à Québec Simone en train d'admirer la vue de la Chute Montmorency à Québec Alice à la Chute Montmorency à Québec Points de vue de la Chute Montmorency à Québec au Canada Alice admirant la vue à laChute Montmorency à Québec

Peu importe le nombre de chutes que vous avez vues, elles sont toujours impressionnantes lorsqu’on s’en rapproche. La puissance de l’eau se jetant en bas de la chute, sa blancheur, la neige tout autour… difficile de ne pas se sentir tout.e petit.e…

Le bas de la Chute de Montmorency couvert de neige à Québec Vue depuis le bas de la Chute Montmorency encore recouverte de neige et de glace à Québec, au Canada Vue des environs de la Chute, couverts de neige, dans le Parce de la Chute Montmorency au Québec (Canada)

Nous pouvions voir la tyrolienne que les plus courageux empruntent pour traverser et il n’a fait aucun doute que nous allons devoir retourner au Parc de la Chute-Montmorency en été et essayer nous aussi ! Après tout, la Chute-Montmorency est haute de 83m (30m de plus que les Chutes du Niagara !) et ça doit vraiment être incroyable d’y faire de la tyrolienne, de la via ferrata et de l’escalade !

Nous sommes ensuite remontés et avons traversé le pont suspendu pour admirer encore un peu plus la vue grandiose. Après cela, nous avons marché un peu dans la neige (histoire d’améliorer notre équilibre….) et traversé un autre petit pont glissant pour s’amuser dans un champ de neige avant de partir.

Simone sur le pont suspendu au-dessus de la Chute Montmorency à Québec Simone en train de jouer dans la neige dans le Parc de la Chute Montmorency à Québec Simone en train de lancer une boule de neige à la Chute Montmorency à Québec Simone en train de jouer avec une boule de neige au Parc de la Chute Montmorency à Québec (Canada) Alice en train de profiter de la neige au Parc de la Chute Montmorency Alice dans la neige dans le Parc de la Chute Montmorency à Québec

J’étais un peu déçue de ne pas pouvoir faire de rando en raquettes comme je le voulais, mais à ce moment de l’année l’endroit où on peut louer les raquettes n’est ouvert que le weekend. On aurait très bien pu louer des raquettes à Québec, mais ça devenait un peu compliqué avec le temps limité que nous avions. Du coup on vous conseille de bien étudier les horaires et jours d’ouverture de tous les services sur le site avant de vous y rendre.

On a aussi oublié (tant nous avons été éblouis par la vue, sûrement) d’aller faire un tour au pied de la chute…. Alors à vous de nous raconter !

• Où ? 5300 Boulevard Sainte-Anne pour la chute ou 2490 avenue Royale (tyrolienne & via ferrata)
• Comment on y va ? Nous avons pris le bus 800 jusqu’à l’arrêt Des Rapides.
• Combien ça coûte ? L’accès aux points de vue, au pont, etc. est gratuit. Pour ce qui est des tickets de navette, de parking, ou si vous voulez faire de la tyrolienne, utiliser le cable car, faire de la via ferrata ou louer des équipements, vérifier les prix sur le site.
• Quand ? Les horaires et jours d’ouverture dépendent de la saison. Vérifiez sur le site avant de vous y rendre.

 

Où manger vegan à Québec

Burgers: Chez Victor

Il y a plusieurs restaurants Chez Victor dans le coin, donc nous en avons testé deux pendant notre séjour. Les deux lieux avaient leur décor et ambiance propres, et on les a aimés tous les deux – ainsi que leurs plats (évidemment). Il y a deux burgers vegan (L’Indien and the Veganator) Chez Victor, qui sont délicieux et ÉNORMES (je le sais parce que je les ai mangés tous les deux !) Ils ont du fauxmage (fromage vegan) et de la véganaise (mayonnaise végane), ce qui est franchement parfait pour satisfaire les grosses envie de burger ! Le personnel était agréable aux deux endroits, donc on a vraiment passé de bons moments.

Pour notre tout premier repas à Québec, nous sommes allés au restaurant qui se trouve sur la rue Saint-Jean, et pour notre dernier repas à celui de Saint-Paul, qui se trouve à deux pas de la Gare du Palais. Vous devriez absolument vous y arrêter sur le chemin de ou depuis la Gare !

Le burger vegan Veganator au restaurant Chez Victor de la rue Saint-Jean à Québec

Pizza: Nina Pizza Napolitaine

À Paris ce n’est pas évident de trouver des endroits où ils font des pizza véganes, même la pizza la plus simple et délicieuse : la marinara. Mais à Nina Pizza Napolitaine ils avaient la marinara ET deux autres pizza véganes avec plus de trucs dessus (mais détrompez-vous, ce n’est pas parce que la Marinara n’a pas plein d’ingrédients qu’elle n’est pas excellente). Nous avons donc commandé la marinara et la pizza végane Piena di Verdure avec du bacon de champignons (hm, j’achète !!) et partagé. Elles étaient toutes les deux délicieuses.

Croyez au moins Simone : il a dit que la pâte était vraiment bonne, et c’est un Italien qui vous le dit. Courrez au 410 rue Saint-Anselme où se trouve le restaurant.

Vue du restaurant Nina Pizza Napolitaine avec des options vegan à Québec La pizza végane Marinara à Nina Pizza Napolitaine à Quebec (Canada) La pizza végane Piena di verdura à Nina Pizza Napolitaine à Québec

Japonais : Tora-Ya Ramen

Plus difficile à trouver qu’une pizza végane à Paris? Des ramen vegan dans un restaurant n’importe où dans le monde.

Mais pas à Québec! Tora-Ya Ramen propose des ramen véganes faites dans un bouillon au miso, avec des légumes et du tofu, mais pas de viande, pas de fruits de mer, pas d’œuf. C’était délicieux et tellement gros que Simone a dû finir mon bol. C’est peut-être aussi parce que j’ai dévoré presque tout le Agedashi tofu (tofu frit super bon) qu’on avait commandé en plus, parce que #désopasdéso c’était trooooooop bon !!

« « «

Tora-Ya Ramen n’est pas très loin de Nina Pizza, au 75 rue Saint-Joseph Est.


À lire : Que manger dans les restaurants traditionnels à Rome lorsqu’on est vegan ? 


Où dormir à Québec

L’Hôtel Château Laurier

Nous avons écrit un article complet sur notre séjour dans la magnifique chambre La Luxueuse à l’Hôtel Château Laurier : nous avons adoré. C’est n’est pas dans le Vieux-Québec – pas très loin des ramparts de la Citadelle – mais nous avons préféré : plus pratique, moins de monde, moins de bruit.

L’hôtel – en plus d’avoir de super chambres – possède une piscine intérieure d’eau salée, des saunas finlandais, un spa, et des bars à vins électroniques (oui oui, vous avez bien lu) !

Belle et confortable chambre à l'Hôtel Château Laurier à Québec «

 

Sports d’hiver à Québec : compétitions

Coupe du Monde de Big Air 2018 à Québec

Nous avons eu la chance incroyable que le Championnat du monde de Québec Air débutait à Québec le jour de notre départ ! Nous avons donc pu passer une heure à regarder avec des étoiles dans les yeux les skieurs professionnels faire leurs sauts lors des qualifications!

« En train de regarder les skieurs pro au Big Air 2018 à Québec Un skieur pro lors de la compétition Big Air 2018 à Québec

Ça ne nous a PAS DU TOUT mis la pression pour notre journée de ski !!!

Un des compétiteurs au Big Air 2018 en train de faire une figure

Vérifiez si un évènement particulier a lieu lors de votre séjour à Québec, ce serait dommage de louper quelque chose comme ça ! Surtout qu’on a pu les regarder gratuitement !


Bon à savoir

Où trouver des cartes SD pour votre appareil photo

Nous nous sommes retrouvés à court de carte SD grâce à notre super nouvel appareil photo qui fait des photos énormes. Nous étions en plein milieu du Vieux-Québec et croyez-moi quand je vous dis que nous avons fait T O U T E S les boutiques souvenirs du coin que qu’aucune n’en vendait ! Très surprenant, mais surtout embêtant.

Quelqu’un nous a suggéré d’aller à La Source, le magasin de fournitures électroniques rue Saint-Jean (1000 rue Saint-Jean – juste après la Porte Saint-Jean, vous ne pouvez pas le louper) donc nous avons abandonné notre quête dans le Vieux-Québec et y sommes allés acheter une carte. Ils avaient beaucoup de choix et à peu près tout ce dont quelqu’un pourrait avoir besoin niveau électronique donc si vous avez oublié quelque chose, courrez-y !s

Les transports en communs à Québec

Comme nous l’avons déjà mentionné, assurez-vous d’avoir la monnaie (exacte) en arrivant à Québec pour acheter un ticket de bus, à moins que vous préfèreriez vraiment marcher. Une fois au bureau de la RTC, on pourra vous renseigner sur ce qui vous conviendra le mieux : des tickets à l’unité, des tickets journaliers, etc.

 

Un grand merci à Orléans Express et QuebecRegion pour nous avoir permis de tester leurs services afin de vous en parler. Comme toujours, nous vous livrons notre opinion en tout honnêteté.

One Reply to “Que faire en voyage à Québec ? [guide vegan]”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.