Yoga & Harvard University

Aventure #4.2 : Boston & Cambridge, vendredi 1er juillet 2016.
[Click here to read the article in English]

Article créé par Simone, commentaires d’Alice en italique * Bonne lecture *

J’ai totalement oublié ce que nous avons fait aujourd’hui… ah, non, attendez :

12:15 Yoga au parc, et Alice peut presque toucher le sol avec sa tête, trop de positions du guerrier, beaucoup de soleil!!!
C’était vraiment sympa. Le cours de yoga était gratuit et en extérieur, dans le centre ville. Nous n’étions pas beaucoup, une demi-douzaine de personnes, et les tapis étaient prêtés gratuitement. J’ai parlé un peu avec la prof pour essayer de comprendre quel type de yoga nous allions faire (en gros, Vinyasa), et elle m’a dit vouloir enseigner en Europe ou en Australie, du coup on a parlé de mes expériences de yoga sur ces deux continents. Le cours a commencé par une méditation et globalement plutôt lentement pour ce qui est des postures… J’essayais de rester au max dans la pratique mais c’était un peu difficile entre la langue (qui peut être difficile à comprendre en extérieur avec la tête en bas et les fesses en l’air, mais ce n’est peut-être que moi…) et le fait que je ne trouvais pas son enseignement aussi bien que celui auquel je me suis habituée [cliquez pour la page facebook de ma super prof à Paris]. Mais la pratique a commencé à devenir plus fluide et active, et il est alors devenu impossible de penser à quoi que ce soit d’autre (et c’est en partie ce que j’aime dans le yoga!). Je n’ai jamais enchaîné autant de postures du guerrier pendant si longtemps, et le Guerrier 3 fut particulièrement difficile pour tout le monde… En fin de compte, c’était un cours plutôt bon et satisfaisant, et Simone et moi avons tous les deux passé un super moment ! Nous nous sentions beaucoup plus légers et aussi bien crevés en partant !

Yoga in Boston
Yoga à Boston

13:00 : Yoga terminé, petite pause à nos toilettes privées : « Starbucks », aussi connu sous le nom de « Royaume du wifi gratuit! ».

Boston
Boston

Nous sommes retournés à l’auberge, avons pris une douche rapide, un repas vegan à emporter pour seulement $9.75 pour deux, puis train pour Harvard.
Nous avons pris le repas vegan à emporter juste à côté du restaurant thai de la veille, c’était donc encore thai et vraiment super !! Ils avaient une réduc spéciale du jour : le deuxième à 50%, ce qui nous a permis d’acheter notre repas complet le moins cher de notre voyage jusque là ! 

Nous avons mangé la première partie de notre repas dans le train puis nous avons finalement pu le terminer confortablement sur le campus de l’université de Harvard.
Qui était probablement plus beau et agréable que ceux de Columbia et NYU réunis. Tout de briques rouges et d’herbe, le campus a des chaises disséminées un peu partout à l’extérieur qu’on peut utiliser gratuitement. Des gens visitaient le campus, d’autres étaient des étudiants de l’Ecole d’Eté, et d’autres (nous inclus) se relaxaient simplement sur l’herbe en utilisant le wifi gratuit, en lisant ou même en faisant une petite sieste… 

Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus
Harvard Campus
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Cooperative @ Cambridge
Harvard Cooperative @ Cambridge
Harvard Graduate School of Arts and Science
Harvard Graduate School of Arts and Science
Harvard Graduate School of Arts and Science
Harvard Graduate School of Arts and Science
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus (Church)
Campus de Harvard (Eglise)
Harvard Campus
Campus de Harvard
Harvard Campus
Campus de Harvard

Nous nous sommes détendus et avons pris des photos, puis nous avons recommencé à marcher, trop pour trouver le 1253 Massachusetts Street qui était bien évidemment en face de nous!!
Nous nous sommes d’abord baladés autour du campus, qui était vraiment chouette, puis j’ai voulu qu’on s’arrête au magasin pour prendre encore un tee-shirt d’université. Mais nous n’avons pas réussi à trouver le bon numéro de la rue parce que nous nous sommes trompés de côté, nous avons refait un tour du campus pour voir un côté que nous n’avions pas vu, avons fait encore plus de photos, pris la mauvaise rue, suivie par une autre, nous sommes émerveillés par le côté « petit village » de Cambridge, et finalement avons trouvé le magasin qui n’était qu’à quelques mètres de là où nous étions au départ……. Et en fait il s’agissait de la librairie, mais contrairement à Columbia, la librairie* ne vend pas les tee-shirts (enfin elle en vend quelques uns, en réalité). Donc nous avons du aller quelques mètres plus loin, au magasin de tee-shirts (qui vend bien plus que des tee-shirts), qui est là où nous étions au début……… Je sais, j’ai beaucoup de chance d’avoir un mari très patient….

City of Cambridge
Ville de Cambridge
City of Cambridge
Ville de Cambridge
City of Cambridge
Ville de Cambridge
Harvard's Bookstore @ Cambridge
Harvard’s Bookstore @ Cambridge

Nous avons acheté le t-shirt, nous sommes encore arrêté au Starbucks, et avons trouvé un endroit où acheter des timbres internationaux. Nous en avons pris 28 pour être sûrs de ne pas avoir à chercher à nouveau.
Enfin nous sommes rentrés à l’auberge où nous nous sommes reposés après avoir rencontré  « Gunther » Alex, notre nouveau compagnon de dortoir.
Aucune idée de son vrai nom (j’ai complètement oublié environ 30sec après qu’il nous l’ait dit…) mais son surnom lui va parfaitement.

Alors que nous nous détendions, j’ai soudain senti que la peau de mon épaule me faisait un peu mal, j’ai donc  regardé dans le miroir pour m’apercevoir que j’avais un beau coup de soleil ! Vu sa forme, je l’ai eu lorsque nous étions au yoga. Ce qui est tout à fait logique puisque nous avons passé la plupart du temps à se pencher, nos épaules, bras et dos à la merci du soleil brulant (malgré les nuages), et que nous n’avions même pas pensé à mettre de la crème solaire (que nous n’avons plus, de toute façon). Il fut donc décidé que nous irions acheter de la crème solaire et de l’après-soleil ensemble malgré le fait que je n’avais plus aucune force, et qu’ensuite Simone irait chercher de quoi nous faire à manger.

Nous avons acheté de la crème solaire, puis avons dîné dans un pub avec un burger vegan pour Alice et une salade pour moi.
Comme nous nous doutions, nous n’avons pas trouvé de supérette et tous les food courts du coin étaient fermés…. Nous étions vraiment épuisés physiquement donc nous n’avions pas envie de marcher pendant des heures, mais nous n’avions vraiment plus envie de nourriture asiatique pour l’instant… Donc nous nous sommes finalement arrêtés dans un pub où ils avaient un burger vegan pour moi et la salade dont Simone rêvait. Ils diffusaient des matchs, et Simone a vaguement tenté de m’expliquer les règles du baseball mais sans succès. Peut-être qu’en assistant à un vrai match j’arriverai à piger quelque chose…

Il pleuvait et nous sommes rentrés trempés…
… il pleuvait des cordes quand nous sommes sortis du pub et comme tout le monde le sait les tongs ne sont pas des super chaussures de pluie…..   

Nous avons pris une douche en arrivant à l’auberge et sommes allés nous poser à nouveau dans une des parties communes sur un canapé. Après qu’Alice eut terminé de travailler pour la journée, nous avons regardé quelques épisodes des Ritals ensemble sur Youtube avant d’aller nous coucher !!

Les Ritals est une websérie sur Youtube, mettant en scène deux Italiens expatriés à Paris, et montrant leurs problèmes et leurs aventures. Les épisodes sont généralement courts (entre 3 et 5min) et hilarants. Simone l’a trouvée alors que je bossais et se tordait de rire donc il m’a promis de me montrer quand j’aurais fini. J’ai adoré, c’est vraiment drôle, totalement addictif, et m’a même permis de comprendre certains trucs concernant Simone, donc c’était aussi vraiment intéressant. Nous mettrons en ligne dans quelques jours sur un article de Detroit l’épisode que nous trouvons le plus drôle mais si vous ne pouvez pas patienter, voici leur page Facebook (en parlant de ça, avez-vous « aimé » notre propre page Facebook ? Ca nous ferait super plaisir !!)  C’était parfait avant d’aller se coucher !

*A la librairie de Harvard nous avons trouvé le curieux et fascinant robot faiseur de livres que j’aurais adoré utiliser ! Voilà plus d’informations (en anglais) :  Custom-printing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *